Nul ne peut de plaindre aujourd'hui de la piétonisation de la rue de Noyon. On l'attandait tous, Même si on est loin des visuels présentés à la population, entre les couloirs de bus prévus puis supprimés mais pour être réintégrés pour la rue Allart, ou encore l'anneau vert en zone 30 sans feu et celui qui vient d'être posé, la place René Goblet est pratiquement terminée.
Photobucket
Seule question qu'on peut se poser c'est l'étendue et la multiplication du mobilier urbain. Je crois qu'on en a jamais vu autant. La rue de Noyon est digne d'un salon de l'équipement. Outre le fait qu'il y a une multiplication des plots, et poteaux le long des routes, Dès que les dalles furent posées aussitôt elles étaient percées pour y fixer poteaux, bancs, points d'attaches à vélos. bornes électriques pour voiture. je trouve que ca fait vraiment très chargé.

Photobucket

Ne serait ce que les plots posés entre les arbres qui sont al'origine des plots de délimitation qui peuvent servir de banc. ou encore les grand lampadaires marrons posés au sol. On se souvient lorsque les architectes envisageaient une mise en valeur des facades du pourtour du square Saint Denis, le maire avait reclamé quelque chose de lumineux fini le beau.
Photobucket
Aujourd'hui si ils ont rasé la plupart des arbres du square pour faire ressortir les facades on remarque aujourd'hui que ce sont les enseignes (pas très belles) qui ressortent.

Photobucket

Bref cette piétonisation est bien jolie et fait du bien à la ville, le mobilier aurait serieusement dû être un peu mieux pensé pour pouvoir faire de cette place et la rue aussi un espace utile et polyvalent pour accueillir les diverses manifesations. je pense mal qu'au moment du marché de il faille scier les plots pour pouvoir positionner les chalets. les bornes n'etaient certainement pas indispensable non plus ca va couter pourtant cher en entretien.

Photobucket