Photobucket

En récuppérant des papiers dans le grenier de ma grand mère, j'ai mis la mains sur de vieux brouillons  qui dateraient d'avant guerre. Cette lettre notamment, plutôt drôle pour que ce soit de ma grand mère, qui montre comment  on pouvait draguer à l'époque, mais aussi comment la place Gambetta était un lieu de rendez-vous obligatoire pour les amiénois. Rendez- vous fixé à l'horloge Marie-sans-chemise. L'horloge ayant trouvé une nouvelle place un peu à l'écart, est aujorud'hui moins prisée, on se donne plus facilement rendez-vous devant la Fnac... les temps changent et la recherche est toujours la même.

PhotobucketPhotobucket

On pouvait lire sur la lettre qui était adressé a un homme à bicyclette: 

"Monsieur,

Ayant eu l'occasion de vous rencontrer souvent en bicyclette et surtout ayant remarqué l'insistance avec laquelle vous me regardez, j'ai réussi à obtenir votre adresse par l'intermédiaire d'une de vos amies.

Désireuse de savoir vos intentions exactes envers moi, je serais heureuse de vous rencontrer prochainement. Si vous pouviez être libre mercredi soir 15 mars vers 8 heures à la Place Gambetta, au débit de tabac derriere la statue Marie sans chemise. J'y serai de passage. Il me sera agréable de causer avec vous.

Dans l'attente du grand plaisir de vous rencontrer, je vous prie de croire, cher Monsieur, à toute ma sympahie."

Share |