Avec l'article L52-1 du code électoral, lorsqu'une  majorité en place remet son mandat en jeu,  afin que les moyens de la collectivité (notamment en information, ou réalisations précédant une élection, manifestations) ne l'avantage pas par rapport aux autres candidats, il est convenu, pendant les 6mois qui précédent l'élection, de veiller à ce qu'il n'y ait aucune publicité du travail, de la gestion de la municipalité en place à des fins promotionnelles. Seule l'information est possible. Le juste milieu est à trouver. Dans le cas où  cela ne relève pas de l'information, les frais sont susceptibles d'être rattachés aux frais de campagne du candidat qui doivent respecter des plafonds, sous peine d'annuler l'élection.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

C'est la réponse que j'ai trouvé en lisant le programme de la Nuit Blanche d'Amiens, avec l'édito du maire qui n'était pas signé mais qui présente la Nuit Blanche comme "le  symbole vivant du dynamisme et de l'audace de notre agglomération..." avant  de nous souhaiter "une bonne nuit blanche à tous". Bien sur étant non signé comment le rattacher au Maire d'Amiens? et bien il suffit d'aller sur le site de la nuit Blanche pour constater sensiblement le même texte attribué à son auteur avec plusieurs "je".  Je me demande à quoi ça servait de publier l'édito expurgé de référence directe à "l'auteur" si ce n'est qu'on était susceptible de le déduire.
Autre exemple, avec cette fois ci le festival le Phare de Corbie qui lui laisse l'édito au maire,en plus du président du conseil régional... mais avec le nom du maire.

Le programme de la nuit blanche a du être édité en grand nombre (même si pas du tout distribué) les stocks ont pour la plupart fini éparpillés devant l'office du tourisme d'Amiens, on comprend bien qu'il ne vaut mieux pas qu'ils soient compris dans les frais de campagne d'un candidat.

Photo Sharing and Video Hosting at PhotobucketPhoto Sharing and Video Hosting at Photobucket