Photobucket

La  journaliste qui était tombée sur mon blog en faisant son article sur le Carnaval d'Amiens est passée vendredi dernier à la maison. L'échange est assez bien retranscrit, il manque un peu la fin quand je dis que j'ai été reçu à la mairie en décembre, je soutiens aussi qu'ils ont plutôt cherché à couler le carnaval d'amiens ce que cédric Soulet niait. rien qu'en restituant les faits: en pas mal d'années sans que la municipalité soi le seul financeur du carnaval celui ci durait malgré tout. Ensuite repris par la ville il fut supprimé en 3 ans. En 2002, en bloquant la subvention non versée alors même que le carnaval était déjà passé, les commerçants des Halles allèrent réclamer leur argent en justice contre l'association qui sera  mise en liquidation judiciaire. L'élu en charge de l'animation était alors Claude Vaillant ancien président de l'association des commerçants du quartier des Halles. une fois l'association liquidée la subvention pu être débloquée, tous en étant conscient qu'il y avait chaque année un déficit qui s'accumulait tous les ans.

On peut alors mettre en parallèle la même année, le déficit du parc des expositions qui par convention était comblé par la métropole comme à chaque fois qu'il y a lieu.

On peut apprendre aussi dans cette article que Jacques Goffinon, l'élu en charge de l'animation organise des réunions de travail autour du carnaval d'Amiens, avec des bénévoles. 
C'est un peu ce que me disait la journaliste, qu'apparemment il travaillaient à la ville dessus, alors on parle de groupe de travail, autour de bénévoles pour participer a ces réunions, malgré mes demandes je suis triste de ne pas y avoir été associé.

On a dans la vie des rêves ou des projets qui vous mobilisent et vous font avancer ce qui est assez bien retranscrit dans l'article c'est que le carnaval d'amiens et ma ville en sont 2 conjoints que j'ai depuis pour ainsi dire toujours. Je dois alors avouer mon désarrois face à la situation, sans doute que je ne fais pas parti des ceux qui peuvent parler du Carnaval d'amiens malgré tous ces années. En tout cas le carnaval revient c'est déjà ça !