Amiens_P_01_UNE2_1_le 31 juillet dernier sortait la dernière édition locale du journal l'union Amiens. Pour s'en rendre compte ils fallait lire le courrier picard qui relatait on va dire de façon chiffrée l'échec de son concurrent.
On pouvait assez vite s'attendre à la fin de ce journal à Amiens tant la déception était grande. Pourtant à l'origine il avait presque tout pour plaire, son nom: planète Amiens, un journal ayant pour échelle  la ville et la métropole; son prix 40 centimes, le prix maximum pour l'acheter régulièrement et un esprit nouveau, jeune, frais et libre ce que le Courrier Picard n'avait plus forcement. (C'est vrai 2 pages pour parler d'Amiens et souvent qualifié de journal au service de la mairie, le maire distribuant les bons et mauvais points en séance du Conseil Municipal)
Le Gros problème de l'UNION, PLANÈTE AMIENS , c'était le choix de la cible, comment faire un journal amiénois en ne désirant pas le vendre aux amiénois mais uniquement les étudiants et branchés d'internet qui parconséquent n'achèteraient pas le journal ?
C'était leur cible, les étudiants et rien d'autre, alors aucun compte rendu du conseil municipal au début, et des sujets bateaux dignes d'un magazine pour ados...  Je ne connais aucun étudiant qui aurait souhaité lire ce journal même le Courrier Picard ne concerne que quelques habitués mais guère plus.

Pourtant un deuxième journal était perçu comme indispensable pour/par les amiénois, un peu de concurrence, mais en fait il faut un journal qui serait une mine d'information sur Amiens et Amiens Métropole, sur l'actualité amiénoise, avec impertinence et liberté de ton, un peu comme Fakir (ou aujourd'hui le "du haut de la tour" du courrier) mais aussi riche d'actualités sur les sorties comme...  ça aurait assurément bien marché.
Je ne sais pas si quelqu'un tentera encore l'expérience avant un bout de temps.

Un article de stratégie qui mettait en avant l'innovation que représentait planète Amiens: ICI
Ou encore ce Blog: