bus

La piétonisation de la rue de Noyon, a été l’occasion de (re)penser la circulation des bus en centre ville. Au départ une voie pour les bus empruntant la rue de Noyon devait assurer la liaison entre le centre ville et la gare.

Mais les commerçants voyant là une future voie pour un tramway (ce qui aurait était très bien pour eux) se mobilisèrent contre l’arrivée d’un potentiel "mur de bus". Entre temps ceux-ci suggérèrent de conserver une voie de bus ainsi qu'une voie de voiture ce qui compromettait à coup sùr la piétonisation.

La municipalité  trancha donc au regard du passé (piétonisation de la rue des 3 cailloux avec les bus puis piétonisation tout court.) pour une piétonisation totale de la rue de Noyon. Seulement voilà une fois la décision prise, il faut bien se demander comment desservir le centre ville par des transports en commun.

bus logo

La solution actuellement en vigueur (et cela depuis le 7 janvier) est de supprimer les bus de l’anneau vert et de les laisser sur les boulevards intérieurs. A la place y mettre une ligne de minibus (une vingtaine de places) capables d’emprunter des petites rues adjacentes pour rejoindre la gare. Et pour ne pas décourager plus les amiénois, cette ligne est désormais gratuite. Elle emprunte l’anneau vert et forme un Huit au niveau de la place René-Goblet. Elle relie la Maison de la Culture à la gare.

Je dois avouer que cette ligne n’est pas du tout pratique. Si ce sont les raisons que j’évoque précédemment  qui expliquent ce choix. Je pense qu’elle est vouée à l’échec.

Il y a quelques années avec l’arrivée de ces minibus à Amiens, il avait  été décidé de faire une ligne qui tournait en rond autour du centre ville. Mais les bus étaient toujours vides.

Cela n’a aucun intérêt  de tourner en rond dans le centre ville à part pour les personnes qui vont de la gare à la Maison de la Culture et encore maintenant il faut faire un sacré détour.

Tout est là pour isoler le centre ville. Les lignes classiques ne circulant que sur les boulevards.

Pour tous ceux qui viennent faire un tour en ville ou encore y travailler, y étudier, il n’y a pas grand intérêt à prendre ce bus. (Exemple l’étudiant en fac à saint Leu qui va prendre son bus à la gare devra prendre le 8 derrière les nouvelles galeries pour redescendre à la gare ça n’a pas de sens, c’est plus rapide à pied.

plan

La solution la plus appropriée aurait été, je pense, de faire de vraies lignes transversales du centre ville  qui dirigent les amiénois vers le centre ville et les ramènent, plutôt que de les faire tourner en rond. Amener des gens du cirque, ou de saint Leu aurait sans doute été plus utile pour les commerçants, ou pour les chalands ou pour ceux qui travaillent en ville.

De même on ne peut pas contester la gratuité, loin de là, mais depuis des années qu’on nous explique que ce n’est pas possible que le ticket de bus à 1E20 couvre à juste le tiers du coût du transport. Aujourd’hui si on ajoute le coût annuel du stationnement résidentiel qui ne fait pas non plus que des heureux. Piéto+ réservé aux femmes enceintes, personnes handicapées, ou âgées. On se demande comment cela pourra durer sans aucune rentabilité, et quant à l’utilité de cette ligne...

En ce qui me concerne j’ai cessé de prendre le bus, depuis le lycée, ils ne s’arrêtaient qu’une fois sur deux à mon arrêt car souvent bondé le matin. Ça n’a aucun intérêt.

Mais qui sait peut être que dans quelques jours Vélam nous fera oublier tout le reste !